Cercle Condorcet de la Savoie
Cercle Condorcet de la Savoie

Capture d e cran 2018 08 05 a 14 40 04

Flyer territoires de montagne 2

 

Pour se familiariser avec le sujet :

Dilemmes de transition. Les destinations françaises de sports d’hiver entre agir créatif, inerties et maladaptation

Confronté à de multiples injonctions de changement face aux crises climatique et sanitaire comme face aux évolutions des modes de vie et des pratiques récréatives, le tourisme de montagne est sommé de s’adapter, voire de se « réinventer ». A l’échelle des territoires, des filières et des métiers, des processus de transition et de transformation sont d’ores et déjà actifs. Dans le même temps des inerties et mésadaptations semblent primer dans une logique de mise à jour a minima du modèle de développement hérité de l’épopée des sports d’hiver au XXème siècle. Cette dualité porteuse de contradictions fonctionnelles et de conflits stratégiques peut être décrite comme un dilemme indécidable entre des dynamiques d’accélération et de ralentissement, d’ouverture et de verrouillage sociotechniques, qui s’opèrent sur des registres culturels, idéologiques, économiques et territoriaux.

En s’appuyant sur des cas et illustrations diversifiées issues d’observations et de recherches conduites dans différentes configurations touristiques des Alpes françaises, la contribution proposée examinera les processus et conditions contradictoires dans lesquelles la transition soutenable du tourisme basé sur les sports d’hiver s’opère et ne s’opère pas. En définissant la transition comme un ensemble de processus, démarches et actions par lesquels les pratiques et politiques du tourisme se transforment en cohérence avec les enjeux de soutenabilité climatique, énergétique, culturelle et socioéconomique, cette perspective proposera une double grille de lecture :

- tout d’abord des facteurs et acteurs de pratiques transformatrices qui peuvent être analysés comme des indicateurs de changement et leviers de transition. Il s’agit notamment de multiples pratiques, expériences et expérimentations qui relèvent de l’agir créatif engagé par les opérateurs au sein des filières touristiques (vélo, ski nordique, ski de randonnée) et des territoires (y compris en dehors des stations et espaces aménagés), lesquels jouent un rôle de « laboratoires récréatifs » ;

- ensuite des facteurs économiques, sociologiques, politiques et territoriaux qui contribuent à expliquer les inerties, freins, « résistances » et verrous » qui illustrent la difficulté à changer de modèle, en relevant d’une logique extractiviste semblant s’attacher davantage à perfectionner le passé qu’à préparer l’avenir.

Le double contexte du changement climatique et de la crise sanitaire sera mis en perspective comme un révélateur et un accélérateur de ré-interrogation du modèle de développement existant basé sur les sports d’hiver. Ceci non seulement dans une perspective de diversification interne au champ touristique (été-hiver, stations-hors station, sport-bien-être...), mais aussi dans une dynamique d’après-tourisme (Bourdeau, 2019) qui questionne le statut et la place du fait récréatif dans les territoires.

Philippe Bourdeau - Professeur IGA - Université Grenoble Alpes

Accéder à l'ensemble de l'article : https://doi.org/10.4000/geocarrefour.18943

 

Vous êtes le 31927ème visiteur