Transhumanisme

Soirée/débat - 2
Vous avez dit "Transhumanisme" - 22 mars 2018 - 18h 30
 
Ce second débat est organisé en collaboration avec la MGEN
 

Siège de la MGEN -116 Avenue du Grand Arietaz, 73000 Chambéry
 

 
 
Vous avez déjà entendu cette expression et vous ne savez pas exactement ce qu’elle recouvre. Vous imaginez que cela relève d’un futur bien lointain voire d’une fiction, ou au contraire vous vous posez beaucoup de questions en vous demandant si l’on à faire à M. Hyde ou au Dr. Jekyll.
 Nous proposons  aux  membres du Cercle Condorcet de venir s’informer et débattre du sujet (2 soirées/débat animée par Annie Barthélémy et Jean Michel Lassaunière).
A bientôt
 
Pour lire le diaporama de présentation
 

Questions à approfondir après le débat du 9 novembre

 

 

 

Le corps humain et les promesses des transhumanistes  (cf. vouloir améliorer les performances au-delà de la médecine réparatrice et se soustraire au vieillissement voire à la mort) renvoie à la question du sens de cette amélioration: qu’est-ce qu’une vie saine ? une vie bonne ? et aux bénéficiaires des technologies : comment garantir l’égalité d’accès aux technologies jugées positives ?

 

Dans le passé, les progrès techniques ont amené les hommes à se transformer, le développement des NBIC crée-t-il une situation inédite ? La vitesse avec laquelle se développent les progrès techniques rend-elle le politique impuissant ?

 

La recherche scientifique et les innovations technologiques : performances ? finalités ? Faut-il et peut-on les contrôler ? les orienter ?

 

On perçoit l’homme augmenté tel que nous le vantent les transhumanistes mais quelle serait une société d’ « hommes augmentés » ? (à décliner dans le domaine médical, économique, socio politique)

 

Le transhumanisme est-il un humanisme ? Créer des surhommes est-ce une finalité souhaitable pour l’humanité ? Qu’est-ce qui est spécifiquement humain ?

 

Comment « Augmenter le citoyen face à l’homme augmenté » ? quelles pistes proposer?

 

 

 
 
 

Siège de la MGEN - 116 Avenue du Grand Arietaz,