Intégrismes, extrême droite et néolibéralisme

Un texte d'Anne-Marie Hubat-Blanc, sympathisante de notre cercle, qu'elle propose à votre réflexion.

Sur ce sujet brûlant, elle a réalisé un gros travail de recherches bibliographiques étayant un discours organisé en 20 points.

Merci à elle de nous le faire partager

 

La question se pose des relations des intégrismes religieux avec l'idéologie de l'extrême droite. C'est une question difficile parce que le terme d'intégrisme est large, et les idées et courants d'extrême droite divers. C'est aussi un débat potentiellement piégé parce que surdéterminé par des positions idéologiques tranchées, dans un climat polémique qui tend à exclure toute nuance et à diviser le champ intellectuel en champs opposés. Enfin la notion de laïcité, convoquée dès qu'il est question des rapports du religieux et du politique, est souvent l'objet de confusions, alors qu'il s'agit d'un principe reposant sur la séparation des pouvoirs politiques et religieux: neutralité religieuse de l'Etat, neutralité politique des églises ou associations cultuelles, telle que définie par la loi de 1905; la société et les citoyens qui la composent n'étant en rien contraints à la neutralité, pour ce qui est des opinions religieuses comme des autres. Néanmoins il est nécessaire de l'affronter compte tenu des risques encourus par la démocratie, autant à cause de la montée des populismes que par celle de certains courants religieux radicaux. J'ai donc réuni des documents qui montrent la collusion très réelle entre extrémisme religieux et extrême droite (la liste de ces ouvrages et documents figurera à la suite de cette présentation). Je me suis limitée aux deux plus importantes confessions présentes en France, le catholicisme et l'islam. Il ne s'agit en aucun cas d'assimiler l'ensemble des croyants et des institutions représentatives de ces confessions à des courants extrêmes. Mais en leur sein, comme dans le reste de la société, la montée de tels courants est manifeste, et ce d'autant plus qu'ils sont portés par des puissances financières intéressées à leur succès. En effet, les liens de ces courants religieux avec l'économie de marché sont importants, tant au plan théorique en ce qui concerne le néolibéralisme qu'au plan des subsides conséquents dont ils bénéficient.

Ajouter un commentaire