Y-a-t'il une spiritualité sans Dieu ?

Soirée/débat interne préparée et animée par

Annie Barthélémy et Jean-Pierre Ruffier

 Vendredi 11 janvier 2019 - 19h 

  Siège de la FOL 81 chemin des écureuils - Chambéry 

 

L'expression spiritualité sans Dieu, qui peut paraître curieuse en ce qu'elle rompt le lien entre spiritualité et croyance religieuse, désigne l'émergence d'un sentiment religieux, détaché de la croyance en un être divin, dans nos sociétés sécularisées. La laïcité en tant que principe de coexistence des convictions (religieuses, athées ou agnostiques) peut offrir un espace de discussion sur le sujet qui en montre les implications civiques et existentielles. En ce sens, ce débat au sein du cercle Condorcet devrait permettre entre nous une confrontation utile pour mettre en relief les implications politiques et éthiques du sujet, alors qu'on pourrait y voir une réflexion qui nous détourne du monde.

 

Deux axes pour le débat

 

  • L'un qui explore les développements de la spiritualité républicaine qui apparaît avec de la disjonction du théologique et du politique en 1789 : sur quoi, dès lors, fonder la légitimité de l’ordre social, de l’Etat qui ne relevait plus du divin ? la société est censée, désormais, se gouverner par elle-même. Une spiritualité républicaine est-elle concevable ? Peut-on s’en passer ? Un spirituel d’Etat peut-il officier sans se dire ? Peut-on parler de sacralité républicaine ?

 

  • L’autre qui explore l'intérêt et les limites de la substitution de l'expression spirituelle au mot sagesse.

 

A un moment où les interrogations sur l’exercice de la citoyenneté et de la démocratie se multiplient, ces réflexions et ces échanges peuvent être autant d’occasions de revenir sur les principes et les fondements de nos engagements dans la vie de la cité et de nos relations à l’autre.